Ecosse Escapades Stories

Le voyage solo : Expérience, conseils et organisation

19 septembre 2019

Le voyage solo : Mon expérience

J’ai commencé à voyager seule pour rejoindre des amis en Espagne mais c’était encore le trajet que je faisais en solo avec une demi journée sur place. Pas forcément l’aventure solo n’est ce pas ?
Le déclic pendant mon contrat chez Lush, j’étais au Service Client à l’époque, et je ne savais pas si mon contrat allait être renouvelé ou non, voyant une offre pour aller à Londres, j’ai regardé les dates, et j’ai booké le voyage.
Ma pensée était si j’avais le contrat, ce voyage allait être ma récompense, et si ça n’était pas le cas, j’allais pouvoir me changer les idées !
Et quelques jours plus tard, j’apprenais que ce voyage était pour me changer les idées.
Je n’avais prévenu personne, aucun(e) ami(e) pour m’accompagner, juste une ancienne collègue qui m’avait prévenue que si je cherchais un endroit où dormir je pouvais aller chez elle.

Ma décision était prise, j’allais vivre mon premier voyage solo !

Pourquoi voyager seule ?

L’envie de voyager est venue assez tard chez moi, les voyages fait par le passé était souvent des voyages scolaires, l’encadrement et la découverte étaient fortement appréciés.
En grandissant, j’ai remarqué que mes envies de voyages étaient différentes de ceux de mes amis. Et mon copain ? Les copains que j’ai eu n’étaient pas très voyages, sinon à l’intérieur de la France, donc on oublie l’aventure !

J’avais envie de grands espaces, de nature, n’aimant pas la chaleur, autant vous dire que j’étais la fille pas drôle qui ne rêvait pas de voyage aux Bahamas, ou dans le sud de l’Italie.
De plus j’adore l’Histoire, l’architecture, me perdre dans une ville à la recherche de pépites, vivre presque comme les locaux. Encore une fois, c’était très différent
Soit, si mes destinations de voyage n’intéressaient personne, j’allais voyager seule.

Mais avant il a fallu effacer un schéma du passé : Ma famille n’étant pas riche, mon père s’est toujours interdit de voyager loin, disant que l’on est jamais à l’abri d’un souci, donc je gardais mes sous, dépensant dans des sorties à Paris pour vivre des expériences, et refusant l’expérience du voyage.
C’est à travers une discussion avec Marie que le sujet voyage est revenu sur le tapis. C’est elle qui m’a poussé à vivre et à profiter, et je l’en remercie pour m’avoir ouvert les yeux et donné l’envie de voyager.

Comment choisir sa destination ?

Lorsque l’on est une femme, l’histoire de la sécurité se pose.
Donc, on se demande…Est ce que je pourrais sortir la nuit seule ? Est ce que je vais me faire emm*rder dans la rue ? Est ce que je vais être libre de m’habiller comme je le souhaite sans craindre les regards ?
Pour ma part, cela est forcément dans un coin de mon esprit lorsque je recherche une destination.

C’est alors que j’ai pensé à L’Angleterre et notamment Londres. Ayant déjà visité Londres avec une amie et sa mère, c’était parfait pour un premier voyage en solitaire.

Toutefois, j’ai préféré mon voyage solo en Ecosse, j’y suis allée pour mon anniversaire.

Mais pourquoi voyager seule pour son anniversaire ?
J’avais fait une super fête avec tous mes amis pour mes 29 ans car pour moi c’était la chose à faire. Or, c’était fait, et j’avais toujours dit que pour mes 30 ans, j’allais voyager dans toutes les distilleries Ecossaises. Cependant, il aura fallu attendre un pour faire cela.

Des attentes ?

Des peurs et des appréhensions ?

Pour ma part, je n’avais pas peur, ni d’appréhension, mais je vous ai demandé sur Twitter et Instagram, et voici les principales peurs, appréhensions ou ce qui vous empêche de voyager seul.

Se sentir seul(e)

C’est en voyageant seul qu’on rencontre le plus de monde (panel testé : les voyageurs solo!). On est plus ouvert, on ose aller vers les gens, ou bien les gens viennent spontanément à nous. Je pense que cela se lit plus sur le visage, l’on est moins fermés au contact !

Si toutefois vous avez vraiment peur de vous sentir seul(e) quelques astuces :
Préférez un logement dans un Airbnb partagé ou une auberge de jeunesse afin de faire des rencontres.
N’hésitez pas à participer à des Pub crawls si vous voyagez aux UK ou encore à participer à des Tours, vous serez ainsi accompagnés par un guide et un petit groupe de touristes, comme vous.
Pas d’inquiétudes pour les photos, vous ne serez pas seul(e) à vouloir des photos de vous devant des monuments, il suffit de demander à quelqu’un de vous prendre en photo, en revenant en France, soyez assez alerte pour continuer cela et permettre d’offrir à quelqu’un de belles photos de vacances ! 😉

Et vint, l’ennui.

Vous avez principalement tous peur de vous ennuyer. Personnellement, je n’avais pas cette crainte, j’avais un programme à tout épreuve !
Enfin un programme…
J’avais repéré de lieux sur Hellocoton, Instagram (où j’ai pu découvrir le blog de Maëlle) ce qui m’a permis d’avoir une tonne d’adresses à tester !
Bien entendu, étant déjà partie à Edimbourg, je savais déjà ce que je ne devais pas refaire, mais surtout, je pouvais prendre le temps et aller à mon rythme.
C’est à dire que je pouvais me poser dans un parc si j’en avais envie, revenir à l’appartement faire une sieste, aller danser le ceilidh, prendre un train sans destination précise ou programme en tête.

J’étais libre !

Je pense que si vous avez peur de vous ennuyer, il faut penser à votre objectif.
Pour moi l’objectif de ce voyage en plus de profiter, était de vous retracer mon voyage sur le blog et de vous faire connaitre plein d’adresses. Donc il fallait que je bouge, que je visite des endroits, et surtout que je prenne plein de photos.
Donc l’ennui, très peu pour moi !

De plus, je trouve que l’on a un problème avec le fait de ne rien faire.
En France, et surtout à Paris, il faut toujours courir, avoir un week-end et des soirées bien remplies, on ne prend plus le temps de ne rien faire. Il faut que nos journées soient saturées d’activités, que l’on ai des week-ends plus palpitants les uns que les autres pour tout raconter aux collègues le lundi.
J’ai une info pour vous : Ça n’est pas grave de ne rien faire. S’assoir dans un parc à regarder les gens avec votre fish and chips pris à emporter, flâner dans les rues et lever la tête pour apprécier ce qui vous entoure, se poser derrière la vitre d’un coffee shop et imaginer la vie des passants.

Prenez le temps. N’ayez pas peur de vous retrouver seul avec vous même.

C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner.

Dans moins d’une semaine je retourne à Edimbourg, pour un voyage en solitaire encore une fois. A chaque fois on me trouve changée, je pense que c’est juste que je découvre une autre facette de moi.

Le voyage en solitaire me permet de faire plus d’introspection, d’être avec mes pensées autre que « ce soir, qu’est ce que je vais manger ? » mais plus sur les choses que je veux apprendre, découvrir, les prochaines expériences que je veux vivre, sur mon ambition.

L’Ecosse a laissé une trace en moi, une empreinte forte qui forge à chaque fois celle que je suis, j’ai l’impression de devenir « moi » à chaque fois que j’y vais. C’est peut être pour ça d’ailleurs que j’y vais si souvent ?

En tout cas, je compte bien voir si cela est propre à l’Ecosse ou à d’autres pays, j’espère pouvoir en découvrir au moins un ou deux l’année prochaine, en espérant que l’appel de l’Ecosse ne soit pas si fort !

Des questions ? Conseils à partager ? N’hésitez pas à commenter !

Photo de couverture : Mon amie Abbiface à Edimbourg

  • Reply
    Maria des Apparences
    23 septembre 2019 at 16 h 18 min

    Bonjour Lydie! Même si je te connais assez (on a elevé des chats ensemble!) il y a plein de choses dont j’ignorais comme ton premier voyage en solitaire à Londres 🙂
    Comment ça tu rêves pas du sud de l’Italie? et moi qui comptais t’inviter à Naples!!! ah non tu préfères y aller seule…bha tant pis alors

    Peut être je ferai un voyage seule un jour, mais comme je te disais j’ai du mal à me dire de partir seule quand je suis en couple, peut être organiser un week end pendant que Gabriel part avec ses potes voir un grand prix ou d’autres activités loufoques de ce genre

    Bisous,
    Maria

  • Reply
    Catmentean
    24 septembre 2019 at 11 h 13 min

    Salut vous 😉
    Trop contente de lire enfin cet article, j’ai bien fait des trajets seules et même dormi dans une gare maritime toute seule après un mini périple, mais je ne suis jamais vraiment partie seule en voyage ou même week-end. Et c’est pas faute d’en avoir envie.

    Ce qui me fait peur, ce sont vraiment tous les points que tu abordes ! D’être seule, de m’ennuyer… On est vraiment trop conditionné à la vie en société, pfiou. L’idée de s’inscrire à un Tour n’est pas bête du tout, ça permet d’apprendre plein de choses et faire éventuellement connaissance (même si j’ai du mal à parler aux inconnus). Ce qui me fait le plus envie dans cette expérience, je crois, c’est de pouvoir tout faire selon ses envies et ne pas attendre que l’autre personne se décide.

    Je te souhaite un merveilleux voyage dans ton pays de cœur, et j’espère qu’on pourra se voir pour que tu me racontes tout.

    Bisous !

Leave a Reply

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.

Suivez moi!